FR / NL                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Rechercher       

République Tchèque

Les montants de référence sont prévus à l’article 13 de la loi no 326/1999 Coll. relative au séjour des étrangers sur le territoire de la République tchèque, telle que modifiée, en liaison avec l’article 5 de la loi no 110/2006 Coll. relative au minimum de survie et au minimum vital, telle que modifiée. Ils dépendent du niveau actuel du minimum vital et varient en fonction de la durée du court séjour prévu sur le territoire de la République tchèque:

·         pour les séjours inférieurs ou égaux à 30 jours — 0,5 fois le minimum vital (montant actuel — novembre 2017 — 2 200 CZK) par jour de séjour, soit 1 100 CZK par jour;

 

·         pour les séjours supérieurs à 30 jours — 15 fois le minimum vital (montant actuel — novembre 2017 — 2 200 CZK), soit 33 000 CZK; cette somme est augmentée du double du minimum vital pour chaque mois entier du séjour prévu sur le territoire, soit une majoration de 4 400 CZK pour chaque mois.

 

·         Les ressortissants de pays tiers âgés de moins de 18 ans doivent prouver qu’ils disposent de la moitié des montants mentionnés ci-dessus.

 

L’appréciation de la disposition de moyens de subsistance suffisants peut être basée sur les espèces, cartes de crédit ou chèques de voyage qui sont en possession du ressortissant de pays tiers, sur un document confirmant le paiement de services liés au séjour sur le territoire ou sur un document confirmant que les services seront gratuits. Les déclarations de prise en charge et les lettres de garantie des hôtes (établies sur le formulaire «Lettre d’invitation» certifié par la police tchèque — voir l’annexe 33 du manuel Schengen) peuvent également constituer la preuve de moyens de subsistance suffisants.

 

Un ressortissant de pays tiers qui veut étudier sur le territoire peut, pour prouver qu’il dispose de ressources suffisantes pour son séjour, produire un document par lequel une autorité publique ou une entité juridique s’engage à couvrir le séjour du ressortissant en procurant des ressources équivalentes au minimum vital (montant actuel — novembre 2017 — 2 200 CZK) pour un mois de séjour prévu, ou un document confirmant que tous les coûts liés aux études et au séjour seront pris en charge par l’organisation (école) hôte. Si la somme mentionnée dans l’engagement n’atteint pas ce montant, le ressortissant de pays tiers est tenu de produire un document prouvant qu’il possède des ressources équivalentes à la différence entre le minimum vital (montant actuel — novembre 2017 — 2 200 CZK) et le montant de l’engagement pour la période du séjour prévu, ces ressources ne devant toutefois pas dépasser six fois le minimum vital (actuellement 13 200 CZK). Le document attestant de la disposition des moyens nécessaires au séjour peut être remplacé par une décision ou une convention relative à l’allocation d’une subvention ou bourse acquise en vertu d’un traité international par lequel la République tchèque est liée.